Pourquoi le zéro déchet ?

Pourquoi initier une démarche de réduction de ses déchets ?

Parce que c’est bon pour notre santé et notre portefeuille

En réduisant nos déchets nous sommes amenés à consommer différemment et à proscrire les aliments (sur)emballés qui sont souvent ultra transformés et dont les effets néfastes sur la santé sont avérés. La manière de faire nos achats alimentaires, le choix des cosmétiques et des produits d’intérieurs que l’on utilise permettent de réaliser des économies financières (arrêter les achats inutiles) et de prendre davantage soin de nous en évitant les ingrédients controversés et les produits constitués du mélange de dizaines de substances.

Parce que c'est possible !

C’est tout l’objet de notre association : apporter des solutions simples avec des exemples concrets applicables partout et spécifiquement à Mérignac. Les alternatives aux objets jetables du quotidien vous sont présentées lors d’ateliers, lors de défis ZD dans des quartiers de Mérignac, lors de rencontres dans le cadre de parrainages et ils sont répertoriés dans la rubrique « Bons plans ».

Parce que c’est une démarche qui permet de se simplifier la vie

Réduire ses déchets nécessite d’adapter son mode de consommation

  • en privilégiant les magasins de vente en vrac,

  • en favorisant la réutilisation,

  • en achetant des produits durables et avec le moins d’emballage possible.

  • « Acheter c’est voter », voter au quotidien en faveur d’un mode de vie meilleur pour votre portefeuille, votre santé, celle de la génération future, et pour toutes les formes de vies avec lesquelles nous cohabitons et qui ne peuvent pas survivre à notre mode de vie actuel. Tenter de réduire ses déchets est une démarche qui va permettre de s’interroger sur notre société de consommation et donc de s’instruire :

  • De quoi ai-je besoin ?
  • Comment est-ce que c’est fabriqué et à partir de quoi ?
  • est-ce que ça vient et d’où viennent les ingrédients ?
  • Où est-ce que ça va finir ?
  • Quel est le coût environnemental de cet objet ?
  • Comment puis-faire autrement ?

    Il existe des solutions accessibles pour tout et pour tous, Les Z’Héros du Déchet sont là pour vous aider à les adopter.

  • Parce que les déchets que nous générons et les matériaux à partir desquels ils sont produits ont un impact insoutenable sur l’environnement et notre santé

    La réduction des déchets est un des axes indispensables à la réduction de l’impact de la civilisation industrialisée sur la planète.

    Nous vivons, à l’instant où vous lisez ces lignes, la 6ème extinction de masse que la Terre aie connu depuis sa création (il y a 4,5 milliards d’années).

    Une espèce disparaît toutes les 20 minutes environ à cause de l’Homme.

    Ceci est le résultat de l’exploitation intensive des ressources naturelles de divers écosystèmes (extraction du pétrole, de métaux et minéraux, de bois), de la réduction de l’espace vital accordé aux autres espèces, de la pêche et la chasse intensives, ainsi que des de déchets solides, liquides ou gazeux produits par l’activité humaine.

    Réduire nos déchets signifie tout d’abord réduire la quantité de matériaux et substances en tout genre qui seront déversés dans l’environnement, qui seront enfouis ou encore incinérés. Une large majorité de nos déchets n’est pas recyclable ou recyclable un nombre limité de fois. Par exemple, les matières plastiques sont recyclées au mieux trois fois et finissent en déchets déversés, incinérés ou enfouis. Nos déchets sont en grande majorité des polluants qui nuisent directement à la survie de millions d’espèces et à la santé des Hommes.

    Quelques exemples

    Le coton démaquillant Il faut 5000 litres d’eau pour un kilogramme de coton démaquillant ! Une fois récolté, il est acheminé vers une usine de transformation (en passant, on pollue avec le camion et le bateau pour ce transport), qui consomme de l’énergie pour la transformation du produit brut en produit consommable.

    Les disques sont alors emballés (dans du plastique, non recyclable) puis à nouveau transportés vers le lieu de distribution (la grande surface, quoi!)...

    Les exemples :

    Le coton démaquillant

    Il faut 5000 litres d’eau pour un kilogramme de coton démaquillant ! Une fois récolté, il est acheminé vers une usine de transformation (en passant, on pollue avec le camion et le bateau pour ce transport), usine qui consomme de l’énergie pour la transformation du produit brut en produit consommable. Les disques sont alors emballés (dans du plastique, non recyclable) puis à nouveau transportés vers le lieu de distribution (la grande surface, quoi!). Je l’achète, le ramène chez moi, l’utilise UNE fois UNE SEULE (alors qu’il a tant coûté pour sa fabrication et son acheminement!) pour le mettre aussitôt à la poubelle… Quand on y regarde de près, quelle énergie pour quel gâchis ! Aujourd’hui, j’utilise les lingettes démaquillantes que ma gentille belle-sœur m’a cousues avec des chutes de tissu !

    Les bouteilles en platisque

    ...